Rires et sourires

Campagne électorale

François Hollande meurt, est accueilli par Saint Pierre qui lui dit Nous ne voyons pas souvent de présidents ici  et nous sommes bien ennuyés, nous ne savons pas ce que nous allons faire de Toi. Le grand patron veut que tu passes un jour au Paradis et un jour en Enfer. Tu devras ensuite choisir l’endroit où tu souhaites rester pour l’éternité. François Hollande proteste –Mais je sais, je préfère séjourner au Paradis  –Tatata, il faut suivre le règlement, c’est ainsi. Saint Pierre le conduit vers un ascenseur qui l’emmène tout droit au Paradis et lorsque la porte s’ouvre, il est ébloui, un magnifique terrain de golf bien vert se déroule devant lui, le soleil luit, il fait 25° et au loin il aperçoit  un superbe club house devant lequel se tiennent Jean Jaurès, Jean Moulin, Guy Mollet, et Charles Hernu. Un grande partie de la gauche se trouve rassemblée, élégante et joyeuse. Ils accourent vers lui, à bras ouverts, s’installent autour d’une table pour un drink et un délicieux repas, évoquent leurs souvenirs, leurs débats et leurs ébats et jouent une partie de golf. François est un peu tendu tout de même mais les autres le rassurent, on peut absolument tout faire sans crainte, boire, jouer au casino, rencontrer de belles femmes dont ils savent qu’il est amateur. Le Diable se présente, tout à fait charmant, pour lui souhaiter tout le bonheur possible. Arrive cependant l’heure de partir et Saint Pierre l’attend au pied de l’ascenseur qui doit l’emmener au Paradis.

Là il rencontre Charles De Gaulle et Yvonne, Georges Pompidou, Jean-Paul II, une cohorte de gens bienveillants qui discutent de sujets intéressants avec courtoisie. Aucune vulgarité dans leurs propos, pas de blague salace. Ils mangent dans un restaurant modeste car tous sont assez pauvres. Pire il croise un certain Jésus qui ne parle que de solidarité, d’aider et aimer son prochain plus que soi-même, qui professe des phrases sibyllines comme Il  sera plus difficile à un riche d’entrer dans mon royaume qu’à un chameau de passer par le chas d’une aiguille. Saint Pierre lui rappelle que l’heure du choix est arrivée, il faut se décider entre l’Enfer et le Paradis. François Hollande est perplexe –Je n’aurais jamais pensé faire ce choix mais je dois reconnaître que l’Enfer est beaucoup plus tentant et au moins je serai avec mes amis en bonne compagnie et nous allons bien nous amuser.

Saint Pierre l’escorte alors jusqu’à l’ascenseur et il redescend en Enfer. Quand les portes s’ouvrent, une grande plaine désolée s’étend devant lui, brûlée, stérile, couverte de déchets toxiques. Il est horrifié de voir ses amis enchaînés et tout noirs, le visage sale, les vêtements en piteux état. Le Diable arrive et pose son bras velu sur les épaules du nouveau venu en marque de possession. François Hollande balbutie –Mais, mais, c’est impossible, tout à l’heure, j’ai tout de même vu, je ne suis pas fou…nous avons bu et mangé du homard et du caviar..Tout le monde a l’air si misérable. Le Diable éclate de son rire sardonique, un vrai rire qui vous glace le sang dans les veines et dit –Oui mais tout à l’heure nous étions en campagne électorale et tu as voté pour nous !!!

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :