Études littéraires

La Bruyère Les Caractères « Pamphile » fiche d’oral

220px-Jean_de_La_BruyèreJean de La Bruyère (1645-1696) Les Caractères 1688 chapitre IX « Des Grands »

 

Biographie : origine : famille bourgeoise sans éclat, il devient avocat au Parlement. En 1684 précepteur du petit-fils du Grand Condé jusqu’en 1686, mais restera au service de la famille, lieu privilégié pour observer les mœurs des Grands. Paris, Chantilly, Versailles. Les Caractères, œuvre de sa vie paraissent en 1688, 1120 éléments numérotés en 16 chapitres dont les titres indiquent les thèmes principaux (Des Grands, Des Biens de fortune, Du Mérite personnel, Des Femmes…) Son but : décrire les mœurs et caractères de son temps. La Bruyère, partisan des Anciens dans la Querelle des Anciens et des Modernes, s’inspire de Théophraste auteur grec du 4e siècle av JC. En tête des Caractères une traduction de Théophraste et titre de la 1e édition Les Caractères de Théophraste traduits du grec avec les Caractères ou les Mœurs de ce siècle.

 

Les portraits sont à la mode au 17e s, cf Molière in les Fâcheux, Mme de La Fayette in La Princesse de Clèves ou cardinal de Retz ou Saint-Simon et c’est une longue tradition depuis l’Antiquité. Chez La Bruyère, portraits surtout moraux (éthopées), le but de la littérature est l’édification morale.

 

Ses idées : La modération en tout est la valeur essentielle, l’excès et la démesure sont à proscrire. Chacun essaie de donner de lui-même une image flatteuse, de dissimuler sa véritable nature. Le désir de paraître triomphe chez les gens en vue. Les nobles mettent en avant leur naissance pour mépriser la bourgeoisie parlementaire pourtant plus méritante (la sienne ?). La Bruyère dénonce la suffisance des Grands.

Le peuple n’a guère d’esprit, et les grands n’ont point d’âme : celui-là a un bon fond et n’a point de dehors ; ceux-ci n’ont que des dehors et qu’une simple superficie. Faut-il opter ? Je ne balance pas : je veux être peuple (« Des Grands »)

 

Son écriture discontinue, impressionniste, qui vagabonde cf Montaigne. Jeu de ruptures qui souligne les contradictions des personnages, la vérité qui s’oppose aux apparences. Style coupé qui juxtapose les phrases courtes, accumulant les détails avec des enchaînements complexes créant le suspense jusqu’au trait final, la clausule.

 

Pamphile est le modèle de l’anti-honnête homme, son portrait en est exactement l’inverse puisque l’honnête homme, tout en étant affable et recherchant la conversation d’autrui, ne se met pas en avant, a une capacité à s’effacer devant autrui, à s’intéresser à ce qui passionne l’autre. Ici on voit que Pamphile fait le contraire, il parle de guerre à un homme de robe, poésie à un docteur et de politique à un financier. L’honnête homme reste lui-même, naturel, agréable sans chercher à l’être, éloigné en tout cas de l’artifice et de l’excès.

 

La construction du portrait est intéressante, le nom de Pamphile qui signifie «qui aime beaucoup de monde» devient l.6 et 9 Un Pamphile par antonomase (cf un Harpagon pour désigner un avare) un parmi tant d’autres un spécimen de ce type, puis s’étend à un pluriel l.20-23 collectif qui banalise le type très répandu en société. Le 1er parag présente le personnage dans son aspect le plus extérieur face à des gens anonymes, repris par les pronoms personnels les, leur et encore les. Ds le 2e parag, 3 lignes le définissent comme égocentrique (nombreux adjectifs possessifs mon ordre, mon cordon bleu, ses alliances, sa charge, sa dignité) puis en situation, expériences successives marqées par des repères spatio-temporels (quelquefois, un jour, le lendemain, tantôt, une autre fois) face à un homme du dernier ordre, puis un homme d’esprit, quelqu’un, on reste dans la généralisation et peu à peu l’interlocuteur devient vous (x10) et acquiert de la proximité, on pourrait même penser que l’auteur a eu maille à partir avec ce genre d’homme. Le dernier parag met en scène Pamphile face aux différentes catégories sociales du haut en bas de la hiérarchie assez privilégiée, celle qui fréquente les salons. Les figures d’opposition (oxymores et antithèses) abondent. Civils et hautains, honnêteté impérieuse employée sans discernement, fausse grandeur qui l’abaisse, il le cache par ostentation, il croit l’être ; il ne l’est pas, expriment la contradiction car on ne peut être à la fois sociable et condescendant, honnête et incapable de jugement et de mesure, grand et vil. Les antithèses du dernier parag insiste aussi sur les contradictions inhérentes aux Pamphiles, bas et timides devant les grands, modestes avec les savants, mais suffisants et pédants avec les ignorants. Un chiasme l.26-27, ils sont poètes avec un docteur et géomètres avec un poète, tout en insistant sur le comportement contradictoire de Pamphile, met en valeur les poètes (coïncidence ? être poète recouvre une entité différente de celle de poète).

 

L’opinion de la Bruyère sur les Pamphiles n’apparaît pas directement mais avec les modalisateurs (termes qui nuancent l’approbation accordée à ce qui est dit) veut être grand, croit l’être ou avec une série de négations l.1, 6, 14, 27, 28, 29 30, 5 occurrences de ni l. 12-13. De nombreuses énumérations accumulatives, des paragraphes entiers de parataxe (sans coordination) marquent le style coupé de La Bruyère et insistent sur le côté excessif de Pamphile, tout ce que rejette l’auteur. Apparence, fausseté Paraître sont les caractéristiques de l’anti-honnête homme et du type du mondain cf la clausule un homme à la mode.

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :