Études littéraires

Illusion Comique Acte V scène 5

Commentaire

9782081217737Corneille Illusion comique (1636) Étude de l’Acte V scène 5

Conserver veut dire protéger, (le sens de conserve aller ensemble est maritime à l’origine) ici l’auteur fait référence aux gens de pouvoir qui protègent le peuple et cette remarque introduit le Roi et les grands.
Je suis partie de l’idée que ce texte a un double enjeu, le premier est de convaincre Pridamant, (père un peu rétrograde) que son fils a un bon métier, le second est de défendre le théâtre (le plaidoyer).
Je n’ai pas indiqué les vers, mon édition est différente de la tienne, mais tu retrouveras.
On peut formuler cette problématique de plusieurs façons :
-Quelle est l’originalité de cette scène finale ?
-Quelle est la stratégie de l’auteur pour défendre le théâtre ?
-Quel est le véritable enjeu de cette scène finale –
-Quel est le véritable enjeu de cette argumentation ?
Pour répondre à cette problématique, je vois un plan qui peut varier bien sûr mais dont le contenu sera toujours à peu près identique. L’intro ne peut être rédigée qu’après l’élaboration du plan détaillé,  j’y reviendrai donc.

Mon plan
I Conditions difficiles de l’échange
1) 2 personnages très opposés s’affrontent, Pridamant vient juste de comprendre qu’il ne s’agissait que d’une pièce de théâtre, son fils est vivant. Il est encore sous le choc de cette émotion. De plus, c’est un bourgeois d’une autre génération que son fils, qui ne désire qu’une chose, que son fils ait une bonne situation. Le mage lui a promis (acte 1 scène 2 que c’était le cas) et il est déçu.
2) Alcandre le mage, autoritaire et sûr de lui, véritable responsable de cette situation, a enrôlé le jeune homme qui avait fui la foyer paternel. A passé une sorte de contrat au début de la pièce avec Pridamant.
3) Pridamant réticent, difficile à convaincre. Une première tirade de 11 vers ne suffit pas , il est déçu par cette gloire de pacotille, y a t-il du mérite à feindre la réalité ou à faire l’amuseur public est-ce là cette gloire et ce haut rang d’honneur, Alcandre doit développer encore ses arguments et y consacrer pas moins de 26 vers dans la seconde tirade, jusqu’à ce que Pridamant reconnaisse à propos de la situation de son fils  je n’ose plus m’en plaindre et plus loin je la blâmais ne la connaissant pas.
II. Comment Alcandre parvient-il à ses fins ?
Il s’agit d’une véritable argumentation en bonne et due forme.
Quels sont les arguments utilisés par Alcandre pour guérir Pridamant de ses préjugés sur le théâtre ?
-Les jeunes gens plus ou moins désemparés ont été accueillis au sein de cette troupe devenue leur asile
-Ils ravissent, transportent de joie un public (ravir est très fort au XVIIe, c’est le sens de commettre un rapt aujourd’hui)
-Ils sont rémunérés et on leur fournit des costumes qu’ils peuvent utiliser à la scène comme à la ville (ils sont payés et habillés)
-le théâtre est en vogue, exemple : tout Paris en parle c’est un sujet d’entretien donc d’importance, tout le monde l’adore, ex : du petit peuple au souverain, il fait les délices de tout le monde, en un mot il est à la mode et c’est vous qui êtes en décalage ainsi que nous le voyons dans les antithèses : votre temps s’oppose à aujourd’hui et mépris à bons esprits.
-le théâtre est même digne d’être un sujet d’études pour les savants (rares esprits avec leurs doctes travaux), c’est dire son intérêt.
2) Il tente aussi de le persuader avec des procédés traditionnels qui enjolivent la situation
-les procédés d’amplification ou d’exagération parmi lesquels les hyperboles, avec les adjectifs indéfinis marquant la totalité tous les bons esprits, tout le monde, les pluriels les, le générique Paris qui englobe une population, les pluriels encore provinces, nos princes, les grands, les distances maximales comme aux deux bouts de la terre, les superlatifs : les premiers rangs, les plus doux etc ;
-un champ lexical de la douceur et des bienfaits : le plus doux, les délices, le plaisir, les douceurs
Ceci a pour but d’éblouir et d’attendrir un père enfin de lui montrer la valeur morale du théâtre.
III Le plaidoyer pour le théâtrej
Un enjeu peut en cacher un autre et cette argumentation pour convaincre un père dissimule un éloge du théâtre
1) Symbolique des deux personnages
-Pridamant qui a assisté à la pièce jouée par son fils figure le public et Alcandre le metteur en scène (c’est lui qui a tiré le rideau au début de la pièce et qui l’a relevé à l’acte V) et peut-être davantage, il est aussi le porte paroles de l’auteur de pièces de théâtre. Deux personnages concernés par le théâtre. Quand Alcandre parle à Pridamant, il parle aussi pour le public, c’est la double énonciation théâtrale, il fait connaître sa conception du théâtre aux personnes présentes.
-Pridamant résume très bien les valeurs du théâtre en disant j’en ignorais l’éclat, l’utilité, l’appas c’est à dire la richesse, les fonctions et l’attrait puissant exercé sur le public (il est bien placé pour le savoir, il a cru son fils réellementmort)
2) Le plaidoyer proprement dit
-L’opposition entre les temps passé et la période actuelle est là pour rappeler comment était perçu le théâtre, les comédiens étaient le plus souvent excommuniés, ne pouvaient être enterrés religieusement (cf l’enterrement de Molière qui se fera en cachette à la nuit tombée) heureusement la perception a changé aujourd’hui.
-Le théâtre a pour fonction première de divertir le public, et cela touche toutes les couches de la société, donc une fonction sociale, c’est un passe-temps qui envoûte, qui distrait des soucis quotidiens, aussi bien que des responsabilités liées au gouvernement et qui apporte des plaisirs très doux, confinant aux délices.
-le théâtre permet aussi de célébrer la gloire des grands personnages de l’état, et d’abord le roi lui-même et les autres mécènes sans lesquels le théâtre n’existerait pas. Pas de droits d’auteur à cette époque. La preuve en est le passage où le roi est encensé, nommé le foudre de la guerre, comparé à Jupiter qui tient la foudre dans sa main, ses victoires nombreuses sont célébrées par la métaphore de son front ceint d’une couronne de lauriers
-Les références à l’Antiquité : au Parnasse, mont de Grèce à l’origine de la poésie, où Pégase le cheval ailé fit jaillir la source de l’inspiration, et Apollon le dieu des arts, met le théâtre à un très haut niveau, le place dans une perspective historique, il s’agit d’un genre très ancien et honoré par nos ancêtres.
Conclusion
La scène finale de l’Illusion comique donne à l’auteur l’opportunité de développer un plaidoyer en faveur du théâtre. L’enjeu mineur était de convaincre Pridamant mais le véritable enjeu est d’élever le théâtre au plus haut rang, de lui rendre celui qu’il avait dans l’Antiquité.
-Molière lui-même s’est interrogé sur les fonctions du théâtre et a écrit dans la Critique de l’École des femmes : Je voudrais bien savoir si la grande règle de toutes les règles n’est pas de plaire et si une pièce de théâtre qui a attrapé son but n’a pas suivi un bon chemin

L’introduction
L’Illusion Comique, jouée au Marais pendant la saison 1635-1636 est la dernière comédie de Corneille, une pièce baroque qui rencontre un grand succès.
Dans la scène 5 de l’Acte V, Pridamant vient de comprendre qu’il avait assisté à la représentation d’une tragédie dans laquelle son fils Clindor, qu’il croyait réellement mort, jouait simplement un rôle. Alcandre, le mage, va tenter de guérir ce père de ses préjugés à propos du théâtre.
Ne peut-on pas dire que le véritable enjeu de cette argumentation est pour l’auteur de faire un éloge du théâtre devant le public de son époque ?
Nous verrons d’abord que les conditions de l’échange entre les deux personnages sont difficiles, ensuite comment Alcandre parvient malgré tout à convaincre et à persuader Pridamant que son fils a un bon métier et enfin quel plaidoyer en faveur du théâtre se dissimule habilement derrière cette confrontation.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :