Artisanat, La langue française et ses origines, Légendes, origine des us et coutumes

Quand être un compagnon signifie atteindre l’excellence dans la modestie

Étymologiquement le nom compagnon signifie avec qui on partage le pain, avec son doublet lexical le nom copain. Depuis des décennies ce mot a parcouru beaucoup de chemin sémantique, aujourd’hui il réfère surtout à l’amitié et à la vie en couple. Quand on présente quelqu’un  en disant « c’est mon copain » on ne sait plus très bien à quoi s’en tenir (« copain, copain…ou petit copain… ? » copain comme cochon ?), avec compagnon c’est plus sûr, c’est celui qui partage l’intimité à défaut d’être le mari, pour une femme.

Serrure à piège, musée de Tours

Serrure à piège, musée de Tours

Pourtant compagnon recouvre une autre signification moins connue du grand public, il s’agit du Compagnon du tour de France et pas celui de la petite reine. Qu’en est-il ? Je viens de visiter un des musées les plus emblématiques de cette organisation, le musée du Compagnonnage de la ville de Tours où j’ai passé au moins trois heures, absolument émerveillée devant les objets exposés, réalisés par des artisans et ouvriers de tous les corps de métiers (vingt-cinq spécialités pas moins du tailleur de pierre au maroquinier) et émue aussi par les légendes et l’historique puisque mon beau-père a été compagnon charpentier à partir de 1931 sous le nom de Dauphiné l’ami du trait. Mais le compagnonnage est toujours vivant, puisque la veille de cette  visite, nous nous trouvions à Chinon où nous croisions un jeune Belge dans la cour d’une maison de compagnons, en deuxième année de sa formation en boulangerie.

Hospices de beaune réalisés en 800 heures de travail et 20kgs de pâte à nouilles.

Hospices de Beaune réalisés en 800 heures de travail et 20kgs de pâte à nouilles.

Mais revenons aux origines. Cette organisation, souvent confondue avec la Franc-maçonnerie, ou avec le concours de Meilleur Ouvrier de France, est typiquement française. Elle remonte vraisemblablement à l’Antiquité, ce que tentent d’accréditer les légendes qui gravitent autour de la construction du Temple de Salomon, avec les figures emblématiques de Maître Jacques et du père Soubise qui seraient les fondateurs du mouvement. En Égypte, à Rome, et dans toutes les civilisations bâtisseuses, les ouvriers et les artisans se regroupaient, s’épaulaient et échangeaient leurs connaissances. Il en est a fortiori de même au Moyen-Âge, âge d’or de la construction des cathédrales. Aucune trace écrite n’atteste cependant l’existence du compagnonnage avant le début du XVème siècle, en 1420 très exactement dans une ordonnance de Charles VI dans laquelle il évoque « Plusieurs compagnons…allaient de ville en ville ouvrer pour apprendre… »Aux siècles suivants de nombreux textes témoignent des rivalités, des rixes fréquentes et même de scission au sein des Compagnons du devoir avec la création des Compagnons du devoir de liberté plus proches des protestants que leurs confrères liés à la religion catholique. Milieu XIXème, Agricol Perdiguier tentera de réconcilier ces deux tendances et en 1889 sera créée l’Union Compagnonnique des Compagnons des devoirs unis qui vient d’être inscrite récemment au patrimoine culturel de l’UNESCO. Une autre organisation beaucoup plus récente a été reconnue d’utilité publique, la Fédération Nationale Compagnonnique des Métiers du Bâtiment.

Chefs d'œuvre de charpentiers  musée de Tours

Chefs d’œuvre de charpentiers musée de Tours

Devenir Compagnon du devoir ou du tour de France nécessite toujours un long cheminement,  de trois à cinq ans pour , passer de l’état d’Aspirant à celui de Compagnon, autant encore éventuellement de Compagnon Itinérant à Compagnon Sédentaire puis Compagnon Fini ce qui peut demander jusqu’à dix années voire davantage. L’Aspirant reçoit un nom qui correspond à sa provenance géographique comme Bourguignon, ou Dauphiné, ce nom est complété ultérieurement par une caractéristique liée à son comportement ou sa qualification, Champagne la Persévérance, Dauphiné l’Ami du trait, Provençal le résolu. Hormis son nouveau nom l’Aspirant reçoit une canne, un chapeau, un habit et des rubans avec des couleurs symboliques, qui sont aujourd’hui portés lors des cérémonies. Le fondement de l’enseignement passe par le tour de France au cours duquel le jeune va de ville en ville travailler auprès d’un maître et apprendre son métier. Lorsqu’un compagnon quitte une ville ses camarades l’accompagnent dans le rituel de la conduite. L’Aspirant doit produire un chef d’œuvre qu’il réalise pendant ses heures de loisirs, qu’il soumet à ses maîtres au cours de la cérémonie de Réception et qui le consacrera Compagnon.

Chef d'œuvre de menuisier ébéniste musée de Tours

Chef d’œuvre de menuisier ébéniste musée de Tours

Les sept piliers de la foi pour un Compagnon sont l’accueil, car l’apprenti vit au sein d’une maison, la Cayenne, en respectant des règles strictes, autour de la figure de la Mère et sous la responsabilité du Prévost, le métier porteur d’identité et dont les pratiques sont fondées sur l’effort, l’ouverture et la qualité, le voyage et les rencontres qui lui donneront une expérience humaine et professionnelle, une communauté d’esprit car il entre au sein d’un corps d’initiés, sélectif et élitiste, une communauté spirituelle fondée sur le sens de l’honneur et de l’excellence, la transmission car il s’agit de transmettre l’héritage reçu, l’initiation qui marque le passage de l’adolescence à l’âge adulte, le chef d’œuvre, travail de réception qui atteste les compétences et nouveau point de départ vers un autre chef d’œuvre en devenir à savoir sa vie, une vie de paix et de travail.

Aujourd’hui plusieurs milliers de jeunes entrent encore chez les Compagnons, recrutés à partir du CAP pour aller à Bac + 5 grâce aux licences professionnelles. Leur Tour de France s’est élargi, ils parcourent l’Europe, voire le monde. La première femme, tailleur de pierre, est arrivée en 2006. Devenus Compagnon dans leur spécialité ils n’ont pas de difficulté à trouver un emploi, car leur état est un gage d’excellence dans leur domaine ainsi que dans leur comportement. Il faut seulement avoir la persévérance d’ aller au bout du cursus.

Coffret de coiffeur chef d'œuvre musée de Tours

Coffret de coiffeur chef d’œuvre de maroquinier musée de Tours

Si vous êtes en présence d’un artisan ou d’un ouvrier qui travaille à la perfection et sans perdre de temps, passionné par son ouvrage mais silencieux, il y a de fortes chances pour qu’il soit compagnon, mais vous ne le saurez pas car le compagnon ne se vante pas, et n’arbore pas de signes distinctifs sauf parfois une boucle à l’oreille, à la différence du MOF qui porte à son col les couleurs de la France car il est fier de montrer qu’il a réussi un concours très difficile. Vous méditerez alors cette phrase d’Anaxagore un philosophe grec qui a vécu de 500 à 428 av. J.-C et qui faisait de l’intelligence le principe de l’univers « L’homme pense parce qu’il a une main ».

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Quand être un compagnon signifie atteindre l’excellence dans la modestie

  1. Eh bien voilà un beau travail de compagnon que ce texte d’orfèvre en compagnonnage.
    Bravo Lise Nanteuil : continue la belle ouvrage de ces textes, à éditer quelque jour ???
    Amitiés.

    Publié par Régis Maldamé | 9 octobre 2014, 16 h 39 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :