La langue française et ses origines

C’est l’printemps !

Le printemps, de Giuseppe Arcimboldo 1573

Le printemps, de Giuseppe Arcimboldo 1573

Comme aujourd’hui c’est le printemps, je me suis posé quelques questions d’ordre linguistique. D’où vient ce nom ? Pourquoi est-il différent étymologiquement dans les autres langues, surtout les latines, nos parentes ? Et  qu’en est-il dans les autres langues européennes ? Enfin les noms utilisés ont-ils des points communs sémantiques ?

Pourquoi ne pas se contenter tout simplement de se promener dans les rues ensoleillées et humer la promesse d’un renouveau après de longs mois d’hiver? Mais, on ne se refait pas, le cerveau pulse tout seul comme un grand et avec le printemps c’est pire encore, la sève bouillonne sous la boite crânienne. Première recherche et première réponse, facile, printemps vient de notre beau latin originel, primus et tempus, premier et temps, qui ont fusionné pour donner le mot français désignant la première saison de l’année. L’italien a préféré une autre désignation, primavera, issue aussi du latin, populaire cette fois, qui a donné d’abord primevoire en ancien français et aujourd’hui primevère, ces modestes plantes à fleurs d’un jaune délicat annonciatrices du changement de saison. Ver en latin signifiait aussi printemps et le ver sacrum la consécration de cet avènement par l’immolation aux dieux de tout ce qui devait naître à ce moment-là, primo vere, au début du printemps. L’espagnol use du même mot, primavera ainsi que le portugais. L’idée commune à ces langues latines, malgré quelques variations entre tempus et ver est la primarité, le choix du rang chronologique dans l’ordre des saisons qui accompagne l’idée de nouveauté comme dans la publicité.

Quid des langues saxonnes maintenant ? Apparemment pas grand chose de commun entre spring en anglais, früling en allemand à part le suffixe peut-être, lente aux Pays-bas, vären en norvégien comme en suédois, et forär en danois. Früling, qui résulte de früh qui veut dire tôt, matinal et de son suffixe marque du féminin, exprime l’idée de début, de commencement. Mais l’anglais spring représente le bond, le saut, en quelque sorte une arrivée intempestive, un dynamisme, un jaillissement, une autre caractéristique de la nouvelle saison. En ce qui concerne les Pays-Bas lente signifie carême et réfère à la période de l’année qui précède la fête religieuse de Pâques et se distingue totalement des autres dénominations avec un choix plus austère, aux antipodes du paganisme. On peut remarquer une vague ressemblance morphologique en ce qui concerne les langues nordiques citées plus haut, entre vären et forär, mais si on fait une recherche au niveau du sens, on découvre que ces noms ont une signification identique, le ressort. Le lien est donc fait avec l’idée du bond et celle du saut. Il est alors intéressant de pousser plus loin l’investigation, jusqu’aux autres langues d’Europe. Le croate proljece, le slovène vesna, le polonais wiosna, l’estonien kevadel et même le grec et le russe, dont je ne peux taper les caractères avec mon clavier, ont le sens commun de ressort.

La Primavera de Botticelli vers 1478

La Primavera de Botticelli vers 1478

Tous ces choix linguistiques renvoient bien à cette nature à la vigueur bondissante qui nous surprend toujours même si nous l’attendons avec impatience. Éclosion soudaine de jeunes feuilles d’un vert si frais que nous en avions presque oublié l’éclat, premières fleurs tendres et pâles des primevères ou des gentianes, cascades jaillissant en voiles de mariées impalpables entre les roches humides et les mousses claires, c’est l’entrée théâtrale du printemps revenu au monde dans son immuable rituel. Les poètes et les peintres ont été inspirés par le spectacle du printemps, métaphore de la jeunesse, de l’amour et de la vie.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :