origine des us et coutumes, Questions de société

Ce cher baccalauréat

Diplome BAC SD’aucuns en haut lieu politico-éducatif souhaitent supprimer cette vénérable institution et la remplacer par un contrôle continu. Leurs principaux  arguments sont d’ordre pécuniaire, car organiser le bac mobilise un temps fou et une population administrative incommensurable, ce qui entraîne un coût prodigieux. Mais les Français sont réticents, d’abord parce qu’ils sont méfiants devant tout changement, en particulier les suppressions, on peut rajouter, augmenter, créer des filières inutiles, mais jamais rien retirer. Cette année encore, plus de 650.000 impétrants vont tenter de remporter ce jackpot des études secondaires et l’INSEE annonce qu’un bachelier sur deux sera le premier de sa famille à recevoir ce diplôme, c’est pourquoi ils y tiennent tellement. Comme on peut le penser, la croisade contre le bac sera un combat long et difficile dans lequel aucun parti politique ne voudra laisser de plumes, surtout dans le contexte actuel.

Le bac est un des fleurons de notre patrimoine, et il ne date pas d’hier, puisqu’il apparaît au treizième siècle à l’Université de Paris, c’est alors un premier grade dans les études supérieures, sur la voie de la maîtrise es arts ou es sciences ou les doctorats en droit en théologie et en médecine. Notons au passage que déjà à cette époque les lettres, désignées par le vocable arts ont moins la cote que les autres disciplines. Un baccalauréat en théologie vaut plus qu’un bac es arts et même la licence qui correspond à un permis d’enseigner (licencia docendi).

La Révolution supprime les Universités et le bac est réorganisé par Napoléon 1er en 1808 dans cinq disciplines, sciences, lettres, droit, théologie, et médecine, ainsi que deux autres grades, la licence et le doctorat. Le bac es lettres n’est qu’un préalable aux autres bacs, une sorte de propédeutique aux études supérieures. En 1808, on dénombre seulement 21 bacheliers. En 1830 la première épreuve écrite est instituée et en 1840, les mentions, très bien, bien et assez bien. Un arrêté de 1852, assorti d’un règlement, définit les modalités de l’examen, il faut avoir 16 ans au minimum pour se présenter à l’épreuve écrite du bac es lettres, tirée au sort entre une version latine, une composition latine et une composition française. La note obtenue autorise le passage de l’épreuve orale suivante, qui consiste en une explication de textes grecs, latins et français et une interrogation sur la logique, l’histoire la géographie, l’arithmétique, la géométrie et la physique élémentaire. Des connaissances scientifiques sont donc exigées même dans la filière lettres.  Pour le bac es sciences, les épreuves ne portent que sur des connaissances scientifiques. Les étudiants de faculté de médecine et des écoles supérieures de pharmacie sont dispensés de bac es lettres mais doivent être bacheliers es sciences. En 1885 , le nombre de bacheliers est de 878.

Julie-Victoire Daubié première femme française bachelière en 1861

Julie-Victoire Daubié première femme française bachelière en 1861

Jusqu’à la fin du dix-neuvième siècle, ce sont les professeurs d’université qui font passer les épreuves, et il faut attendre 1902 pour que les enseignants du secondaire participent aux jurys, c’est un premier pas vers la création du baccalauréat de l’enseignement du second degré, elle a lieu en 1927, mais les épreuves continuent à être organisées au sein des facultés. Même si Julie-Victoire Daubié obtient son bac en 1861, ce n’est qu’à partir de 1924 que ce diplôme est vraiment ouvert aux filles, les programmes devenant alors identiques pour les deux sexes. Jusqu’en 1930 l’enseignement est payant dans les lycées, sauf pour les boursiers, il devient alors gratuit ce qui permet à un plus grand nombre de jeunes d’accéder aux études secondaires et de passer le bac.

Aujourd’hui le bac se passe en deux temps, l’Épreuve anticipée de français, instituée en 1969, en classe de première et les autres matières en terminale, mais jusqu’en 1965, où l’examen se déroulait aussi en deux temps, beaucoup plus de disciplines étaient concernées en classe de première, et la réussite à ce premier bac était indispensable pour accéder à la classe de terminale et passer la seconde partie. Aujourd’hui les élèves peuvent être admis en terminale et se représenter aux épreuves anticipées s’ils les ont ratées précédemment. Les sections philosophie, sciences expérimentales et mathématiques élémentaires des années soixante ont été rénovées en A, B, C, D et E, et remplacées en 1995 par S, L, et ES. Les bacs technologiques ont été créés en 1968 et le bac professionnel en 1985, car il s’agissait d’atteindre à tout prix 80% d’une classe d’âge de bacheliers. En fait 74% n’ont jamais pu être dépassés, malgré tous les efforts conjugués des correcteurs, du corps d’inspection et de l’administration centrale. Par exemple, les candidats ayant obtenu au moins 8 de moyenne aux épreuves du 1er groupe en juin sont autorisés à se présenter à l’oral de rattrapage (ou second groupe), pour retenter leur chance dans deux matières de leur choix, après avoir effacé les deux mauvaises notes obtenues. Un candidat en section scientifique ayant obtenu à l’écrit 2 et 3 (sur 20) en mathématiques et en physique, matières essentielles s’il en est, peut décrocher sans trop de mal deux notes moyennes à l’oral de rattrapage et grâce au jeu des coefficients avoir son bac S. C’est un système un peu pervers qui mériterait d’être revu, afin de remonter le niveau des promus et la valeur du diplôme.

Les bacs généraux ouvrent davantage de portes, ainsi 54% des bacheliers le sont dans ces filières, 26% dans les bacs technologiques et 20% dans les professionnels. Quoi qu’il en soit, le baccalauréat n’est qu’un strapontin pour entrer dans l’enseignement supérieur.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :