origine des us et coutumes

Avec ou sans faux-col, du vin d’orge à la cervoise, histoire de la Bière !

cervoise-brasseurElle génère 30% des revenus dans les cafés français et 70% de la bière consommée, à savoir 39 litres par an et par habitant en moyenne, est d’origine française. L’Union européenne est le premier producteur mondial d’orge, avec l’Allemagne et la France comme leaders. Voilà un produit qui mérite une médaille en temps de crise.

Si nous remontons le temps, elle est aussi ancienne que le vin, voire plus ancienne, sa présence est attestée par des écrits en caractères cunéiformes sur des tablettes d’argile cinq ou six mille ans avant notre ère en Mésopotamie où elle se nomme Sikaru et en Égypte où elle est considérée comme une boisson divine. On pense même qu’elle a été connue des hommes du néolithique qui cultivaient des céréales aux abords de leurs cavernes. La légende raconte que le dieu Osiris aurait oublié au soleil une décoction d’orge et d’eau sacrée du Nil, devenue sous l’effet de la chaleur un vin d’orge délicieux. Osiris est de ce fait investi aujourd’hui du statut de dieu des brasseurs. La réputation de ce vin d’orge égyptien, réalisé grâce à la fermentation de pain émietté dans du jus de dattes, s’est répandue en Grèce et plus tard à Rome, mais plus pour ses vertus médicinales que pour ses propriétés gustatives, car dans ce domaine les Grecs et après eux les Romains lui préfèrent le vin issu du raisin. Cependant ce sont eux qui ont introduit l’usage de cette boisson en Gaule et de là dans les pays du Nord chez qui elle s’est institutionnalisée à partir du troisième siècle, avec la faveur qu’on lui connaît encore aujourd’hui.

1709-cervoise-des-ancetres-bouteilleLes Gaulois privilégient ce breuvage qu’ils nomment cervoise du nom de la déesse Cérès (et du mot vis la force) qui préside aux cultures et aux récoltes de céréales, nom qui est aujourd’hui conservé dans plusieurs langues latines. On commande Una cervesa si us plau ! en catalan, una cervexa por favor ! en galicien, et una cerveja por favor ! en portugais, par exemple. Les Gaulois l’aromatisent avec du miel et des épices et la gardent dans des tonneaux dont ils sont les inventeurs et l’associent au dieu celte Sucellus. Elle était à cette époque très enivrante car fortement alcoolisée.

C’est Charlemagne au neuvième siècle qui va réglementer le premier la production en confiant le monopole de la cervoise aux moines et les laïcs qui le désirent peuvent la fabriquer à condition de payer une redevance aux moines, le droit Gruyt. Au treizième siècle on commence à voir des brasseries à l’extérieur des monastères et la cervoise est distribuée dans les premiers estaminets. Le statut des brasseurs est défini à Paris au quatorzième siècle et en 1489 on utilise l’appellation bière. La fabrication est confiée à des maîtres brasseurs à partir d’orge, d’eau et de houblon, qui ne figurait pas dans le vin d’orge des origines, plus doux. En 1516 un décret sur la bière est édicté en Bavière, le Reinheitsgebot, qui officialise la liste limitée de ces ingrédients de base. Le choix du houblon au détriment du gruyt, mélange d’herbes et d’épices, s’explique de deux façons, le houblon est une plante neutre sans danger pour la santé, ce qui n’est pas le cas de la jusquiame noire entrant dans la composition du gruyt. Cela permet également de s’affranchir de l’impôt prélevé par l’Église, pour imposer une nouvelle taxe. Le Reinheitsgebot est réactualisé après la seconde guerre mondiale et incorporé dans la loi fédérale allemande de taxation de la bière. Il autorise les malts d’autres céréales que l’orge dans le brassage à fermentation haute et limite la quantité de sucres et de colorants. Ces dernières décennies, les obligations des brasseurs ont été assouplies par Bruxelles au nom de l’harmonisation européenne. Cependant on peut dire que la recette de la bière n’a pas beaucoup changé depuis le Moyen-Âge, c’est ce que nous verrons dans un prochain article.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :