Prénoms

Le choix d’un prénom : entreprise à haut risque ?

jeux-prenoms1Nous avons vu dans un précédent article que dans les pays occidentaux, les prénoms avaient tenu une place plus importante que le patronyme jusqu’à l’an mil, et qu’ils avaient un sens. Il n’en est pas de même dans les pays asiatiques, car les enfants ne se voient pas attribuer de prénom issu d’une liste préétablie dans le calendrier ou autre. Les parents choisissent dans leur dictionnaire un mot qui correspond à ce qu’ils souhaitent pour leur enfant. S’ils veulent qu’il soit puissant, ils vont trouver un nom synonyme de cette puissance et le lui donner, ce qui crée une infinité de prénoms possible et peu de personnes portent le même.

Chez les Amérindiens il en va de même, les parents choisissent un mot, en général lié à la nature, censé apporter des qualités au destinataire. Chez les Navajos par exemple, il existe même deux mots qui font office de prénom, un qui est le vrai et sert à protéger l’individu, connu des proches seulement. S’il est découvert par d’autres il peut être utilisé comme usurpation d’identité et mettre la personne en danger, la contrôler. Le second mot, dévoilé à la société environnante, ne porte pas à conséquence.

Rien de tel en Occident et nous allons explorer les raisons du choix ou du rejet d’un prénom, casse-tête traditionnel pour les futurs parents, heureusement aidés par des sites spécialisés, sur Internet. Aujourd’hui règne une grande liberté, ce qui n’a pas toujours été le cas,  ce choix ayant été réglementé dans la période post-révolutionnaire. Mais l’officier d’état civil peut tout de même saisir le juge des Affaires Familiales s’il juge un prénom trop difficile à porter, ou par trop fantaisiste. Des parents écolos raffolent de Myrtille, Mirabelle ou même Prune. A la fin de 2012 en France, un prénom a été refusé, il s’agissait de MJ, initiales de Michael Jackson, en hommage au chanteur disparu. Certains prénoms ont mauvaise réputation, en fonction des époques, comme Philippe juste après la guerre et la fin du Régime de Vichy, ou pire encore Adolphe, même francisé. C’est l’argument du film le Prénom dans lequel un personnage fait croire à sa bande d’amis qu’il va appeler son enfant ainsi, en prétendant l’avoir choisi après avoir lu le roman éponyme de Benjamin Constant et ce faisant déclenche un tollé et fait émerger des tensions révélatrices dans le groupe. Le prénom de Judas est carrément banni pour incarner le parangon de la traitrise. En revanche Charles est admiré autant que le général qui l’a rendu célèbre et Napoléon encore plus, en Corse évidemment. Dans les familles, les prénoms portés par des membres antipathiques seront rejetés, celui de la vieille tante acariâtre, ou du cousin avaricieux. L’attrait d’un prénom est proportionnel à la popularité des personnes qui l’ont déjà porté. Une jolie et agréable personne nommée Sophie est régulièrement côtoyée, il n’en faut pas plus pour susciter l’envie de prénommer ainsi son enfant.

figaro-carnet-prenoms-1967Depuis peu la tendance à redonner du lustre à des prénoms complètement démodés dans le demi-siècle précédent, propulse les Alphonse, Augustin, Antoine, César, Côme et Victor sur le devant de la scène. Qui sait si dans peu de temps, Alphonsine, Eudoxie, Eutrope, Honorine, Pétronille, Perpétue, ou Raymonde ne rejoindront pas  la cohorte des Blandine, Agathe, Pauline et Charlotte. On voit aussi des Bertille, Anaïs, Blanche et des Bénédicte revenir en force, mais pas encore de Eusèbe, Pamphile, et Placide. La cote des prénoms est cyclique, il suffit de ne pas marcher à contre-courant, à moins d’afficher une originalité, parfois difficile à porter pour l’enfant. Il existe des intemporels comme Pierre, Paul, Emmanuel, Anne, Lucie, Florence, Juliette et Julie, mais les prénoms étrangers se sont répandus comme une trainée de poudre, les Myriam, Leila, Lila, Karine, Ingrid, Alexandra, Tatiana, Barbara, Mattéo, Dylan, Ralph, Ivan, Brian. Les séries américaines ne sont pas en reste et remplacent l’influence exercée autrefois par les héroïnes de roman comme Scarlet (O’Hara), Marguerite (Gautier) ou les acteurs et actrices de cinéma comme Michèle (Morgan), Greta (Garbo) ou Viviane (Romance). Aujourd’hui ces prénoms cèdent la place à  Sue,Tiffany, Jennyfer, Criquette, Brad ou Brandon. Dans les pays africains ou aux Antilles, on rencontre des prénoms complètement disparus en Europe, comme Prosper, Honoré, Ferdinand, ou le légendaire Fête-Nat. Des enfants ont même porté Claude-Georges Pompidou en guise de prénom en Afrique de l’Ouest après un voyage de l’ancien président et de son épouse.

Il est très difficile de changer de prénom car il faut, en raison de l’article 60, Loi du 8 janvier 1993, justifier d’un préjudice et adresser sa demande au Juge des Affaires Familiales. Ainsi les femmes mécontentes de se prénommer Huguette ou Fernande (à laquelle la chanson paillarde invite à penser) ont-elles le recours de se faire appeler Alexandra au quotidien, tant qu’elles n’ont pas à exhiber leurs papiers d’identité. Certains hommes arborant un patronyme banal redoublent leur prénom pour se donner du volume,  comme Pierre-Jean Dupont, ou Louis-Pierre Durand. En fait, peu de gens se satisfont de leur prénom et ceux qui assument un prénom difficile à porter ont en général un caractère bien trempé. Ceci dit, il est tout de même compliqué de se nommer Philémon, Rodrigue, Roméo, ou Samson, si on ne veut pas sans cesse être interpellé à propos d’une certaine Baucis, Chimène, Juliette ou Dalila.

Il suffit d’ouvrir la rubrique des naissances dans le journal pour donner le hit parade des prénoms féminins on trouve en ce moment : Célia, Chloé, Clara, Emma, Eva, Inès, Jade, Léa, Lena, Lilou, Louna, Zoé et pour les garçons : Arthur, Enzo, Ethan, Hugo, Lucas, Léo, Mattéo. Comme on peut le constater, ces prénoms suivent une mode et sont totalement affranchis de la religion, autres temps, autres mœurs.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :