Communication d'antan

Nostalgie du télégramme

Il s’agit d’un message télégraphié, autrefois utilisé comme moyen de communication plus rapide que les autres. L’expéditeur rédigeait son message sur un formulaire spécial et l’apportait au bureau de poste ou, plus tard, le passait directement par téléphone. Le message et l’adresse étaient ensuite acheminés par le télégraphe jusqu’au bureau de poste le plus proche du domicile du destinataire où il était retranscrit à la main, (avant l’intervention de la machine à écrire) et acheminé jusqu’au domicile final par porteur à vélo, le petit télégraphiste. Son prix étant élevé, il était facturé au mot, l’expéditeur faisait donc l’effort d’utiliser un style concis à l’extrême en ne conservant que les mots essentiels. Il a donné son nom au style télégraphique. On n’y recourait que dans des cas d’urgence, en général pour les mauvaises nouvelles, comme les décès, les maladies et les accidents : MAMAN MALADE. STOP. IMPOSSIBLE VENIR. STOP. LETTRE SUIT. STOP. JEAN, ou parfois pour des nouvelles particulièrement heureuses, comme des félicitations pour un mariage ou une naissance.

On se souvient de ce fameux sketch interprété par Yves Montand, qui mettait en scène un amoureux en train de téléphoner un message et qui se trouvait confronté à la rigidité administrative de la demoiselle des postes. – Télégramme téléphoné 351 allo j’écoute !
- Mademoiselle, je voudrais passer un télégramme s’il vous plaît ?
- Pour la France ?
- Oui pour la France.
- Quel numéro êtes-vous ?
- Odéon 27 45
- 45…adressé à ?
- Mademoiselle Colette Mercier
- Colette Mercier, Marcel, Eugène, Raoul, Célestin, Irma, Eugène, Raoul ?
- Oui
- Adresse ?
- 23, square Lamartine, Besançon
- Département ?
- Le Doubs, je crois ?
- Besançon, Doubs.
- Le texte ?
- Mon chéri
- Comment ?
- Mon chéri
- Mon chéri ou ma chérie
- Non non, mon chéri
- Mon chéri, comme une en-tête de lettre alors ?
- Oui, si vous voulez. Mon chéri…
- Mon chéri deux fois ?
- Non mademoiselle, une fois.
- Ensuite ?
- J’entends le vent, je t’aime.
- J’entends le vent, je t’aime.
- Ensuite ?
- Oui oui, la ville est morte depuis que tu es partie mais la statue est tou…
- Attendez, attendez. Depuis que tu es partie mais la…la quoi ?
- La statue
- Comme une statue ?
- Oui, comme une statue.
- La statue est toujours à la même place ? C’est ça ?
- C’est ça ! Eugène Sue me regarde, je t’aime.
- Eugène ? Comme le prénom ?
- Comme le prénom
- Ensuite ?
- Sue
- Comment ?
- Sue, Eugène Sue.
- Epelez !
- S comme Suzanne, U comme…
- Comme Ursule ?
- Oui et E comme Eugène, Eugène Sue.
- Sue ?
- Eh oui, mademoiselle, Eugène Sue.
- Ensuite ?
- Me regarde, je t’aime.
- Je t’aime
- Je pense à toi
- Je pense à toi
- Je t’aime, je t’aime, je t’aime
- Je t’aime, je t’aime, alors trois fois « je t’aime » ?
- Oui, Paul.
- C’est la signature ?
- C’est la signature !
- Je vous relis : vous êtes Odéon 2745 adressé à Colette Mercier, Marcel Eugène Raoul Célestin Irma Eugène Raoul, 23 square Lamartine, Besançon, Doubs. Mon chéri, j’entends le vent, je t’aime. La ville est morte depuis que tu es partie mais la statue est toujours à la même place. Eugène Sue me regarde, je t’aime. je pense à toi. Je t’aime, je t’aime, je t’aime signé Paul. N° 5232

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Nostalgie du télégramme

  1. That is the right blog for anyone who wants to seek out out about this topic. You understand a lot its almost laborious to argue with you (not that I actually would need…HaHa). You undoubtedly put a new spin on a subject thats been written about for years. Nice stuff, just nice!

    Publié par articles | 22 septembre 2012, 11 h 55 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :