Incidence de la communication moderne sur notre langage, La langue française comme révélateur de la société, Représentations

Voyage initiatique dans un menu

On dit que le meilleur de l’amour est quand on monte l’escalier, et je crois que le meilleur de la gastronomie est quand on lit la carte et les menus. En particulier durant l’espace de temps qui s’écoule entre le moment où vous ouvrez la carte, dont l’apparence extérieure est déjà pleine de promesses et celui où le serveur ou le maître d’hôtel vient prendre la commande. C’est l’instant de tous les possibles, pendant lequel l’imagination travaille et vous apporte des visions extatiques et même des saveurs dans la bouche et des parfums qui vous chatouillent les narines. Mieux vaut d’ailleurs ne pas apercevoir de plats circulant autour des tables voisines, car la réalité freinerait le cours de la rêverie. L’idéal bien sûr est de ne pas subir de pression de la part de serveurs trop zélés, quitte à les renvoyer sous le prétexte de ne pas avoir encore arrêté son choix. Si on élimine la dimension triviale du coût, dans le cas par exemple où l’on est invité et où l’on a sous les yeux une carte sans indication de prix, aucun critère ne peut venir parasiter la prise de décision entièrement soumise à la dictature du goût. La mode de la communication, étendue à tous les domaines touchant peu ou prou au commerce, a mis la barre très haut en matière d’appellation des plats. Ainsi les restaurateurs se doivent d’être un peu designers du langage pour présenter leurs plats de même qu’ils travaillent l’esthétique de leurs assiettes. La farandole des desserts n’a plus cours, pas plus que la terrine du chef ou les ris de veau de la patronne et le menu touristique ou gastronomique a fait long feu, remplacé par le menu découverte ou l’instant gourmand. Les noms des produits ou des préparations font d’abord voyager comme le Beaumes de Venise, le maki au chocolat, le crumble de figues au vin Aléatico, la genevoise aux bulots, le tofu frais, le Galet rouge Mourgues du Grès, la mousse macaé, le risotto acquarello crémeux, le foie de canard grillé au sansho ou les pigeons au sang du pays de racan. Ensuite ils interpellent par leur rareté, il en est ainsi de produits dont nous ignorions l’existence, tels la betterave choggia, la pomme de terre vitelotte, les filets de boya, le caviar golden, la gaufrette au muscovado, la truffe blanche d’alba ou de préparations anciennes retrouvées comme la cominée ou les cromesquis. Des évocations métaphoriques parlent aussi à nos sens mis en éveil, ainsi l’épaule d’agneau allaiton fondante aux épices, la nage de Saint-Jacques en infusion d’ortie blanche au safran, la petite gelée d’écrevisses, la soupe fraîche de petits pois à la menthe, la parmentière mousseuse de poireaux, les fraises des bois en cristalline à la rhubarbe, la pomme confite au vinaigre de coing, le foie gras aux éclats de pistaches, les noix de Saint-Jacques nacrées. Et que dire du caviar de l’Amour ? L’architecture est elle-même invitée dans le menu avec les colonnades ivoire aux framboises, ou la sphère ivoire Montblanc. Plus originales encore et pour tout dire un peu déjantées la soupe folichonne et son tartare aux algues de rivière, ou la poulette fermière gauloise blanche pochée. La lecture de la carte et des menus est déjà en elle-même nourriture de l’esprit et de l’imaginaire, l’eau vous arrive à la bouche avant d’avoir choisi c’est-à-dire déjà d’avoir refermé le champ des possibilités.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :