Communication politique, concepts et clichés, La langue française comme révélateur de la société, Représentations, Troubles obsessionnels de la communication

L’effet Du Barry ou le déni de la réalité économique


La Du Barry était une comtesse, maîtresse de Louis XV, la dernière d’une longue liste, qui fit une carrière prestigieuse après être sortie du couvent à quinze ans , devenue vendeuse dans une boutique de luxe, pour finalement arriver jusqu’à la couche royale. Malheureusement en ces temps très agités de la Terreur, elle finit comme beaucoup sur l’échafaud, le 8 décembre 1793, mais comme elle n’avait guère envie de quitter ce monde elle supplia l’Éxécuteur des hautes œuvres « De grâce, monsieur le bourreau, encore un petit moment ». Actuellement le gouvernement français serait selon l’économiste Jean-Marc Daniel dans la même situation que Jeanne Bécu, comtesse Du Barry, refusant de voir la réalité en face, et essayant à tout prix de reculer la date de l’échéance, ayant déjà repoussé au discours de politique générale l’annonce de certaines mesures, puis repoussant au sommet social de juillet la prise de quelques autres, et à l’automne d’autres encore. Le peuple anxieux attend d’étape en étape, ne recevant à chaque fois que des bribes d’information et se demandant quand enfin les vraies mesures vont être courageusement décidées. Les agences de notation piaffent d’impatience, les syndicats s’installent dans les starting-blocks. Pendant ce temps-là tous les autres pays d’Europe du sud font des efforts colossaux, des réformes de structure et s’infligent des mesures d’austérité. Le gouvernement français, lui, abandonne la hausse de la TVA, ne fait pas la réforme fiscale préconisée par la Cour des comptes, charge la barque des entreprises pour les rendre un peu moins compétitives encore. L’austérité et la rigueur font peur, alors il la déguise sous les euphémismes de sérieux budgétaire, ou de redressement productif. Quand on ne met pas les mots sur les choses, c’est du déni de réalité et le bourreau finira de toutes les façons par frapper. En attendant on se gargarise dans l’incantation avec des trémolos lyriques dans la voix.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “L’effet Du Barry ou le déni de la réalité économique

  1. Thank you for sharing superb informations. Your site is so cool. Im impressed by the details that you?|ve on this blog. It reveals how nicely you understand this subject. Bookmarked this web page, will come back for extra articles. You, my friend, ROCK! I found simply the information I already searched everywhere and just could not come across. What a perfect web site.

    Publié par one shoulder bridal gown | 15 juillet 2012, 8 h 26 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :