Illettrisme, Incidence de la communication moderne sur notre langage, La langue française comme révélateur de la société, Troubles obsessionnels de la communication

L’orthographe et Internet

Internet serait un des agents destructeurs de l’orthographe en France et certainement ailleurs dans le monde. Il est indéniable que l’écrit est particulièrement malmené dans les messages raccourcis pour les besoins des réseaux sociaux qui limitent le texte à certain nombre de caractères et qui invitent à utiliser des succédanés de mots comme les acronymes. En réalité la cause profonde est dans la politique éducative pratiquée après soixante-huit, la philosophie des ouvrages comme La grammaire c’est la galère a entraîné un certain nombre de jeunes enseignants à descendre de leur piédestal la sacro-sainte dictée, les accords grammaticaux et même l’orthographe d’usage en y voyant une pratique bourgeoise et sans grand intérêt. En gros, apprendre l’orthographe c’était bon pour les imbéciles et ils ont tout fait pour la déconsidérer dans l’esprit des élèves et des familles. Aujourd’hui, elle n’est plus enseignée (car l’orthographe est du genre féminin, on a tendance à l’oublier) à partir de la fin de la classe de cinquième, c’est tout dire. Récemment, une sorte de Querelle des Anciens et des Modernes a été déclarée entre les partisans de la suppression des marques comme le ph ou le y, ceux qui réclament à cor et à cris que l’on écrive farmacie, comme en italien ou en espagnol. Les règles classiques de l’orthographe seraient discriminantes pour les enfants des milieux défavorisés. Les défenseurs des règles, quant à eux, font valoir que ces marques orthographiques nous rattachent à la langue grecque et par là à notre civilisation fondatrice. Il est certain que jusqu’en 1789 l’orthographe n’avait pas de règles bien établies et on peut lire dans un texte manuscrit de Voltaire un mot écrit de trois façons différentes, l’accord du participe passé était pour le moins fantaisiste également. Mais le dix-neuvième siècle avait tout mis en œuvre pour instituer des règles canoniques, dont la difficulté n’est  pas insurmontable, et dont la pratique est excellente pour l’esprit et la mémoire. Les francophones nous montrent souvent l’exemple, en respectant scrupuleusement notre langue, qu’ils veulent préserver et valoriser. En fait, Internet n’est qu’un révélateur du niveau d’orthographe en France, car l’écrit s’est démultiplié, et médiatisé, les fautes sont mises en évidence, rien de plus.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “L’orthographe et Internet

  1. J’ai eu la chance d’avoir une grand-mère très stricte quant à l’éducation de ses petits-enfants, et voir à quel point la langue française est aujourd’hui maltraitée ça me fait toujours un petit pincement au coeur…

    Publié par Amandine | 23 juin 2012, 12 h 52 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :