La langue française comme révélateur de la société

Normalitude, normale attitude

Encore un néologisme qui sera peut-être le buzzword de l’année, en tout cas dans ce petit pays de France, et qui ira rejoindre la bravitude de Ségolène Royal toute de blanc vêtue sur la Grande Muraille en 2007. Donc, son ex-compagnon avait fondé sa campagne sur le concept nouveau de normale-attitude, je serai un président normal étant le leitmotiv de chacun de ses meetings, et le peuple de gauche avait applaudi à tout rompre et agité ses drapeaux républicains dans une houle bon enfant et bon public. Le nouveau président normal désirait faire ses courses dans son petit supermarché comme monsieur tout-le-monde et continuerait à habiter dans son (petit ?) appartement du quinzième comme sa concierge dans sa loge du rez-de chaussée. Le problème est que cette expression un président normal est oxymorique, aucun président ne peut être monsieur tout-le-monde et surtout pas en France. Son immeuble du quinzième serait truffé de gorilles, sa rue barrée par des CRS, et le supermarché du coin envahi par les paparazzi et les policiers. À moins de se déguiser avec une perruque bouclée et une mini-jupe, charmant spectacle, il serait impossible, voire dangereux, de s’exposer aux snippers et Ravaillacs en puissance avec un filet à provisions ou un cabas. De plus le président normal nous a offert un spectacle digne d’une rock-star le jour de son investiture, accueilli par des milliers de fans surexcités, serrant des mains tendues pour essayer de le toucher, et répondant généreusement aux demandes d’autographes à qui lui tendait un stylo et un bout de papier (une carte du PS ?). La fin de la cérémonie a été tout aussi grandiose, le président normal a quitté l’Hôtel de Ville, comme un roi de France la cathédrale de Reims après le sacre et l’onction avec l’huile de la Sainte Ampoule, prêt à apposer les mains sur le peuple de gauche, pressé sur le parvis, pour le guérir de ses écrouelles. Le temps lui-même s’était solennellement étiré au cours d’une très longue journée qui finit en apothéose lorsque la foudre frappa d’un feu d’artifice royal la carlingue en carbone de l’avion présidentiel.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Normalitude, normale attitude

  1. Comme toujours ton article est intéressant de plus , il s’inscrit dans l’actualité .Le président qui se veut normal va lui même se rendre compte qu’ un président normal n’existe pas . Il a voulu être normal qu’il est devenu un peu ridicule puisque sur « ordre » du président américain , il a ôté sa cravate .Pour la normale attitude notre Roi de président, puisque le vocabulaire utilisé le 15 mai est intronisation , a encore du chemin à faire .

    Publié par de SOUZA Emmanuel | 20 mai 2012, 14 h 20 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :