origine des us et coutumes

Pourquoi les cloches apportent-elles des œufs en chocolat à Pâques ?

Œuf de Pâques Roumanie 2010Triple interrogation : pourquoi des œufs, pourquoi en chocolat et pourquoi des cloches volent depuis Rome pour les parachuter au-dessus des jardins ? Pour y répondre il faut remonter aux sources ; on associe immédiatement les œufs de Pâques à la religion catholique romaine. Et pourtant l’attestation la plus ancienne de cette coutume remonte au dixième siècle chez les chrétiens coptes, donc orthodoxes. Dès le Haut-Moyen-âge, cette pratique est reconnue chez les Russes, les Grecs et les Roumains, mais il faut attendre le Moyen-âge pour la voir apparaître chez les chrétiens d’Occident. En France, elle est attestée au quinzième siècle seulement.

Dans tous les cas, le principe est lié à l’interdiction de manger des œufs pendant la période du Carême. Durant ces quarante jours, les œufs non consommés se sont accumulés, et lorsque le dimanche de Pâques arrive enfin après cette longue privation, les gens se précipitent avec enthousiasme et délectation sur ces réserves, mais non sans prudence. Ainsi, ils consomment  les œufs les plus récents, font cuire et décorent les autres avec des colorants végétaux, pelures d’oignons rouges, radis roses, et feuilles d’oseille ou d’épinards, avant de les offrir pour agrémenter la table des agapes de Pâques. Les personnes les plus riches les enjolivent précieusement, comme le roi Soleil qui les fait recouvrir d’or pour les donner à ses courtisans. A partir du dix-huitième siècle, le chocolat, apparu d’abord en temps que boisson aux vertus plus ou moins médicinales, commence à se démocratiser et des œufs sont réalisés dans cette merveilleuse matière qui fond et vient emplir les coquilles évidées. Et comme elle est aussi propre au façonnage et au moulage, des œufs concaves sont créés dont l’imagination va s’employer à emplir la vacuité. C’est ainsi que Mme Du Barry découvrira tendrement niché au sein d’un œuf offert par Louis XV, un petit Cupidon, messager d’amour de son royal amant.

Comment expliquer maintenant les cloches de Pâques, voyageuses et pourvoyeuses ? Pour ce faire, il faut revenir à la religion chrétienne et au septième siècle. Des cérémonies particulières jalonnent la semaine pascale ; à partir de la veillée du jeudi saint les cloches cessent de sonner et elles se taisent jusqu’au dimanche, pour marquer le deuil qui accompagne la mort du Christ. Pendant les célébrations elles sont remplacées par des crécelles. Elle sont alors censées voler jusqu’à Rome, où elles sont bénies par le Pape, pour revenir chargées des fameux œufs qu’elles répandent du haut des cieux sur les jardins, discrètement dans la nuit du samedi au dimanche ou au petit matin du dimanche, en carillonnant joyeusement à l’envi pour célébrer la résurrection du Christ. Le jour de Pâques les enfants se livrent à une chasse au trésor pour les trouver et les ramasser dans un petit panier, de préférence avant qu’ils fondent au soleil. On représente souvent les cloches munies d’une paire de petites ailes et en Italie on les lie même avec des rubans dès le jeudi saint pour les empêcher de s’exprimer, tant les cloches italiennes, c’est bien connu, sont bavardes.

Aujourd’hui, comme beaucoup de fêtes religieuses, Pâques se teinte de paganisme mercantile. Les œufs en chocolat cèdent la place à des variantes sucrées diverses, poules en chocolat, car de l’œuf à la poule il n’y a qu’un pas, poissons, lapins anglo-saxons (attachés au culte de la déesse Astre pour leur fécondité légendaire) et même personnages symboliques du grand rien du tout. L’œuf détrôné est le seul à se prévaloir d’une vraie symbolique, celle de la vie et du renouveau, si ce n’est de l’esprit divin ressuscité, de la nature au sortir de l’hiver et de l’arrivée en fanfare du printemps. Dans les pays de l’Est de l’Europe, les œufs de Pâques occupent toujours une place importante, ils donnent libre cours à la créativité d’artistes décorateurs.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :