Les objets communicants

Sur la voie des robots : des premiers humains aux humanoïdes

Nous pourrions intituler cet article : de Naoh à Nao. En effet, quel vertige s’empare de l’esprit humain qui étudie l’évolution de la préhumanité à ce que nous pourrions déjà nommer la posthumanité. Mais, sans remonter toutefois aux premiers préhumains qu’étaient Toumaï ou Lucy, séparés l’un de l’autre par quatre millions d’années environ, nous essaierons d’entrevoir un de nos ancêtres, un spécimen humain néandertalien, tel que l’a imaginé J.H Rosny aîné dans sa fabuleuse Guerre du Feu, qui a fait rêver tellement de futurs paléontologues. Il l’a prénommé Naoh, de la tribu des Oulhamrs, le plus grand, le plus rapide, puisque fils du Léopard, avec ses muscles épais et ses membres véloces. Il n’y avait point de guerrier aussi agile, ni dont la course fut plus durable. Nous sommes alors en 100.000 environ avant notre ère, les Oulhamrs ont perdu le feu à la suite d’un combat et il s’agit pour ce redoutable guerrier d’aller en quête d’un nouveau feu, indispensable à la survie des siens. Il choisit deux valeureux compagnons et triomphe d’un groupe rival aux lourds visages, aux crânes bas et aux mâchoires violentes, pour recevoir sa récompense en la personne de la belle Gammla, nièce du chef de le tribu. Même s’il s’agit d’une coïncidence, il est troublant de constater qu’en 2008, une société française, Aldebaran, qui s’est déjà dotée du nom prestigieux de l’étoile la plus brillante de la constellation du Taureau, a révélé au monde, un petit robot humanoïde, prénommé Nao, haut de 58 centimètres, pesant quatre kilos de technologie, charpenté comme un athlète, épaules larges et hanches étroites, taille de guêpe, et plutôt séduisant. Nao a une mobilité surprenante ;  capable de se mettre à genoux et de se relever seul, doté de deux caméras qui lui permettent d’enregistrer toutes les images à 360° et de fournir des renseignements précis sur son environnement, il peut bien entendu être connecté à Internet et transmettre autant d’informations circulant sur le Web. Il parle plusieurs langues « I suppose I should get up » alors qu’il a été jeté à terre, « Good bye, see you soon » en quittant la pièce, ou encore « Je vais montrer ma nouvelle danse » avant d’exécuter une chorégraphie de Michael Jackson. Il marche en pliant un peu les genoux, se baisse, ramasse un objet au sol et le jette dans une poubelle. Robot de compagnie, partenaire de jeux, assistant à la personne âgée sont ses activités potentielles. Pour l’heure, il est réservé aux universités et aux laboratoires de recherche afin de se perfectionner et de subir des expérimentations avant d’être mis sur le marché public. La fabrication à grande échelle rendra son prix accessible à tous, car pour l’instant il coûte encore 12.000 euros dans sa version la plus élaborée.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Sur la voie des robots : des premiers humains aux humanoïdes

  1. chère « Lise Nanteuil »!!
    J’ai apprécié tes réflexions sur le thême de Naoh à Nao. Je n’avais pas entendu parler du robot mais je me souviens avoir lu dans mon enfance une version de la Guerre du Feu en bande dessinée qui m’avait particulièrement impressionné et dont le souvenir est encore frais dans ma mémoire. Tout ce qui touche à nos racines m’émeut toujours autant car notre esprit n’est pas né d’hier et garde le souvenir du long cheminement qu’il a suivi. Ne dit-on pas que nous sommes doté d’un « cerveau reptilien » qui survit encore dans les zones profondes de notre encéphale. La capacité de l’homme à concevoir et appréhender la globalité de notre environnement lui fera encore faire des progrés s’il veut réaliser son rêve de piloter son propre destin comme cela semble inscrit dans ses gènes… il faut être optimiste et croire encore en l’avenir de l’Homme (sinon quel gachis, quel non sens!).
    bisous.
    Jacques DELMON

    Publié par DELMON Jacques | 31 mars 2012, 16 h 21 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :