La langue française et ses origines

Dis-moi qui tu es, je te dirai d’où tu viens

Pour certains d’entre eux c’est un jeu d’enfant de deviner d’où ils sont originaires : Dijonnais, Evianais, Lyonnais, Marseillais, Fléchois, Grenoblois, Rémois ou Douaisiens, et Parisiens. Trop facile ! Attention tout de même à l’orthographe ou à la prononciation des Pornicais, afin de ne pas les vexer. Méfiance aussi concernant les Rochelais, qui peuvent être  de La Rochelle ou de La Roche-Posay.

Pour d’autres par contre, on pourrait être malicieusement tenté de les assimiler à des noms ou des adjectifs paronymes, par exemple les Nocéens ne sont pas du tout ce dont ils ont l’air, mais seulement les sages habitants de Neuilly-Plaisance, les Clodoaliens, les gens pas du tout marginaux de Saint-Cloud, les Anonnéens pas illettrés pour deux sous, mais simplement d’Annonay, et les Putéoliens de Puteaux pas spécialement péripatéticiens. Les Berruyers ne sont pas non plus des personnages de Frédéric Dard, mais viennent de leur bonne ville de Bourges. Les Chauriens, pas des survivances animales préhistoriques, mais des mangeurs de cassoulet de Castelnaudary. Quant aux Sparnaciens, ces derniers n’ont vraiment rien à voir avec un courant littéraire partisan de l’art pour l’art et sont originaires d’Epernay. Dans certains cas, les plus fréquents en réalité, connaître un peu de phonétique ou d’étymologie rend de grands services. Sinon, comment déceler la provenance des Albenassiens, des Burgiens, et leur variante les Reginaburgiens, des Castrogontériens, des Carolomassériens et des Sédélociens, populations respectives de Aubenas, Bourg-en-Bresse, Bourg-la-Reine, Château-Gontier, Charleville-Mézières, et Saulieu. Et, pour ne pas faire de jaloux, n’oublions pas les Corpopétrussiens de Saint-Pierre Des Corps et les Rupificaldiens de La Rochefoucauld qui mériteraient même la palme d’or.

Il subsiste quand même quelques zones d’ombre. Qui pourrait déchiffrer le nom énigmatique des Bachamois, des Bragards, des Jarlandins, des Miolétons, des Ponots, des Radonnauds ? Ce sont pourtant et successivement les habitants de Baccarat, de Saint-Dizier, de Château-Arnoux, de Saint-Léonard de Noblat, du Puy-en-Velay, d’Oradour-sur-Glane. Et ce petit jeu de devinettes a le mérite de nous amener au bord du  gouffre abyssal de notre ignorance en géographie !

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :