La langue française comme révélateur de la société

On s’occupe de tout pour vous.

Le jargon publicitaire est révélateur de l’état d’esprit en France. Depuis assez longtemps déjà Optic 2000, dans sa publicité radiodiffusée, hormis le barrissement de Johnny Hallyday si comiquement parodié par les imitateurs, mais déjà obsolète, nous laisse entendre une simili interview d’une cliente à propos de la qualité des services rendus par son opticien franchisé, monsieur Tartempion, installé à Quidamville. Et la bonne dame de déclarer : « J’ai été vraiment très satisfaite des prestations de mon opticien, je n’ai eu aucun papier à remplir, il s’est occupé de tout. » Et monsieur Tartempion de renchérir : « Oui, en effet, je me suis occupé des papiers de madame Machin, elle n’a eu à s’occuper de rien. » Encore pouvait-on admettre que, dans le domaine de l’optique, des services à la personne âgée et incapable de déchiffrer les documents de sa mutuelle en raison de sa déficience visuelle,  ou atteinte d’une arthrose déformante à la main qui tient le stylo, soient rendus. Mais, et c’est très récent, Euromaster  y vient également. Ils peuvent  eux-aussi, non seulement changer des pneus, mais voilà qu’ils se lancent dans l’assistance aux paperasses. En tout cas, ils « s’occupent de tout », c’est garanti. Carglass jouait déjà sur l’assistance au bris de pare-brise, allant jusqu’à oser faire croire à sa philanthropie, puisque le client n’a rien à débourser, même pas de franchise. Il n’a qu’un coup de fil à passer et des anges gardiens volent à son secours.  Plusieurs sites sur Internet arborent la même casquette, soit dans l’événementiel, l’organisation des mariages par exemple (alors que chacun sait que le plus intéressant dans le mariage c’est ce qui le précède, après, ma foi…), soit dans l’aide apportée aux jeunes profs la veille de la rentrée, et c’est déjà un peu tard. Les divertissements ne sont pas en reste non plus puisque France 2 propose pendant les vacances d’été « Partez tranquille, on s’occupe de tout » avec Thierry Beccaro et Julie Raynaud. Enfin, la politique essaie d’en jouer également. Rappelons-nous aussi  le fameux Care, que les socialistes ont emprunté outre Atlantique et essayé de promouvoir en France dans le courant de l’année 2011. Tout ceci est tristement révélateur d’un état d’esprit en demande de perpétuelle assistance, prêt à déléguer au premier venu ses responsabilités avec sa liberté. On recherche partout la prise en charge, et pas seulement financière. Si cela continue, nous allons tous nous retrouver dans un Care Land, avant de finir dans des care homes, où l’on pourra nous aider à passer l’arme à gauche. Un peu d’énergie, que diable !

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :