Illettrisme, Incidence de la communication moderne sur notre langage, La langue française comme révélateur de la société, La surexposition de soi, Troubles obsessionnels de la communication

Des critiques gastronomiques à bon marché

Nous avons déjà vu dans l’article « les auditeurs ont la parole » que désormais les animateurs de radio ne se fatiguaient pas outre mesure et que leur activité consistait avant tout à répartir le temps de parole entre les auditeurs, après avoir lancé un thème de réflexion. En somme, l’émission avait tendance à se faire toute seule.

Depuis peu, la mode s’est étendue aux critiques en tout genre. Les Pages Jaunes, par exemple, contactent les clavardeurs ou accros du clavier par e-mail et leur demandent de déposer leur avis sur les restaurants ou les magasins qu’ils ont fréquentés. Je note au passage qu’il est difficile de déposer un avis sur un musée ou sur un livre. Sans doute cela est-il moins demandé par les lecteurs du site ? Après avoir rédigé l’avis en suivant des consignes très précises, nous sommes invités à « parrainer » un certain nombre d’amis, à savoir fournir leurs adresses e-mail, ce qui permettra au site de les contacter, d’obtenir d’eux des adresses en nombre démultiplié et de vendre au final des fichiers à des liens commerciaux divers. Concrètement, vous ne faites pas un cadeau à vos filleuls dont la boite mail sera envahie de nouveaux messages invasifs à but mercantile. Plus vous déposez d’avis et plus vous avez de « chances » d’être tiré au sort, désigné comme le coup de cœur de la semaine, et de gagner une invitation pour un restaurant  dans vos choix et un grade. Pour obtenir le bronze il faut déjà déposer un nombre impressionnant d’avis. Ceci soi-disant selon des critères qualitatifs, en fonction de la pertinence de vos articles et de l’efficacité de vos critiques. Vous vous apercevez rapidement que les avis des coups de cœur publiés n’ont rien du tout de pertinent et qu’ils sont même souvent des ramassis de fautes d’orthographe et d’expressions très recherchées comme « Quel super soirée ! c’était top de chez top ! Ma copine était hyper contante etc. » Heureusement que les messages sont contrôlés par un service de modérateurs !

En s’inspirant de cette méthode, voici que Via Michelin nous invite à participer à la constitution d’un guide sur son site Internet en collectant des avis sur les restaurants. Que vont devenir le bon vieux guide rouge et le couple légendaire de critiques gastronomiques, qui déjeunait tout en prenant des notes sur un calepin, vite repéré par la direction qui se démenait aussitôt pour le servir comme des VIP ? Qui ne s’est pas amusé à faire semblant de noter des appréciations tout en déjeunant et à prendre des airs entendus afin de semer le doute dans le personnel ? A mon humble avis les critiques vont se retrouver sur le sable et les fabricants de guides vont réaliser de substantielles économies. Plus besoin de rembourser dorénavant les frais de bouche et les nuitées, les guides se feront tout seuls avec les avis des usagers, parties prenantes et payantes, sans compter les bénéfices réalisés avec la vente des fichiers. C’est du bénéfice net grandeur nature. Vive le Net !

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :