La langue française comme révélateur de la société

Evolution sémantique

Le ridicule ne tue pas

Nous venons d’entendre ce 30 janvier 2012 que les familles des militaires qui ont trouvé la mort sur le territoire afghan se portaient partie civile contre l’armée française pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Comment est-il possible d’envisager une telle démarche ? Qui a bien pu souffler à ces malheureux d’entreprendre une action d’ une pareille absurdité ? Il s’agirait presque d’une périphrase ironique et donc humoristique si ce n’était pas aussi grave. Dans quelle société vivons-nous pour considérer que chaque soldat devrait être protégé et surtout rentrer chez lui sain et sauf pour vivre en famille. Les familles des soldats de 1914, morts à la guerre, n’auraient pas songé une seconde à se présenter au bureau des réclamations, alors qu’ils étaient conscrits et donc des soldats involontaires, à la différence de tous ces jeunes qui constituent l’armée de métier. C’est à mourir de ridicule.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :