Les objets communicants, Troubles obsessionnels de la communication

Des avatars ou clones numériques

De nouvelles incarnations de soi

Pour les adeptes des consoles de jeux, comme la XBOX 360 ou la future 720, Microsoft a inventé le jeu sans manette, c’est-à-dire Kinect, un capteur de mouvement capable de détecter la moindre oscillation du corps et, comme on n’arrête pas le progrès, la firme a lancé un nouveau divertissement, gratuit pour les abonnés à Xbox Live Gold, Avatar Kinect, qui peut reproduire non seulement le plus léger mouvement des bras, mais aussi la moindre expression faciale. On peut ainsi créer un double numérique qui reflète avec une grande précision toutes les expressions réellement affichées sur le visage d’une personne et enregistrées par le Kinect. Par conséquent, le clone virtuel est né, et le garder pour soi n’aurait pas grand intérêt, il faut l’exposer, le socialiser et le déléguer en situation de remplacement de sa propre image. Steve Balmer, PDG de Microsoft, a présenté lui-même à Las Vegas début janvier 2011, toutes les possibilités d’utilisation de cette nouvelle application de son capteur. Désormais il est possible de se rendre, sous les traits de son avatar, dans un espace aménagé ad hoc, avec ses amis, eux aussi représentés par leur alter ego numérique. On peut ainsi inviter jusqu’à sept amis, et choisir un des quinze environnements virtuels proposés. Monter un spectacle sur une scène, produire une émission de télé-réalité, animer un talk-show en interrogeant ses amis comme des personnalités sur leur carrière ou leur vie personnelle, échanger des opinions sur un sujet de société convenu, sortir avec des amis et participer par exemple à une tailgate party, c’est-à-dire littéralement une fête autour d’un hayon de voiture, autrement dit et plus concrètement : une réunion bien arrosée  avant un match ou avant un concert. Il va de soi que chacun des participants est facilement identifiable, car l’avatar reproduit fidèlement tous les traits physiques des personnes participantes, vêtements, couleur des cheveux, coiffures en queue-de-cheval, mèche sur le front, ou calvitie caractéristique dans le cas de Steve Balmer. On peut voir à distance les expressions et mimiques de ses invités, leurs réactions en temps réel, ce qui est techniquement plutôt bluffant, tout comme les différentes animations offertes, par exemple faire disparaître son avatar d’un claquement de doigt. Ce substitut graphique de soi permet de se mettre en scène sans se montrer directement, en quelque sorte en se protégeant et recèle un potentiel infini.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :