Troubles obsessionnels de la communication

Les nouveaux langages : les jargons publicitaires

Parlons des cosmétiques

Restons dans le domaine des affaires, celui des cosmétiques qui consacrent un budget énorme à la communication. La publicité joue alors sur tous les tons, tous les registres, c’est absolument magistral, plus on vend du vent et plus on doit être inventif. Les emprunts à la biologie ou à la médecine donnent l’impression de sérieux scientifique, et les fabricants n’ont pas peur d’user de termes obscurs pour embobiner la gent féminine, victime de prédilection. C’est ainsi qu’un produit contient des beta-glucanes pour stimuler la peau fatiguée, un autre des acides hyaluroniques, ou encore recèle un pur concentré qui stimule les mécanismes clés du processus de cicatrisation au sein de la peau pour aider à réparer rides, microdéchirures et fermeté tissulaire. Une crème pour les mains renferme une formule anti-oxydante ou un complexe physio-protecteur spécialement formulé pour corriger la sécheresse cutanée et qui diffuse son efficacité au cœur de l’épiderme. Un fluide défroisseur (facilitant le repassage ?) est à base de microsphères de remodelage, un fond de teint est composé de SPF 15, une crème pour l’hiver associe vitamine C et magnésium, Oméga 3 et 6 et (le meilleur pour la fin) Glycalox !! La courge d’honneur revient tout de même à ce soin pour la peau dont l’actif hydraridines cible les aquaporines…Le plus souvent tous ces produits sont élaborés à partir, cette fois-ci, de véritables ingrédients chimiques, dont la liste obligatoire est fournie en caractères de taille pratiquement illisible, comme le dipropylène glycol, le sodium hydroxyde, le triéthanolamine, le zinc ricinoléate, le tocophéryl, le carboxaldéhyde et tous les joyeux composés du paraben, qui feraient frémir n’importe quel être soucieux de se préserver des agents agressifs extraits de la pétrochimie.

De plus, comme le langage culinaire est tendance, les crèmes ont un caractère nourrissant et fondant, le fond de teint est tex-mex, les ombres à paupières marron glacé à la texture fluide et onctueuse, le parfum jus d’orange, mais ce qui fait fureur renvoie tout de même à la mère Nature et à ses bienfaits. Ainsi, cette publicité « Faites-vous un hâle façon peau mordue par le soleil de fille qui vit au grand air » ou cette autre « L’abeille reproduit le monde et la vie, grande alchimiste de la nature… ». La cosmétique végétale a été inventée il y a 50 ans par un fabricant dont la devise était « Croire à la force de vie, de régénération et aux vertus du végétal », c’est ainsi que des extraits de pensée sauvage, d’érable du Japon, ou de café vert entrent pour quelques pour mille dans l’élaboration de ses onguents. Un autre a redécouvert les vertus de l’immortelle qui ne flétrit jamais, même quand on la cueille. Un autre a percé les secrets d’une nature puissante et précieuse.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :