Communication en temps de guerre

Transmission du courrier par les boules de Moulins

Extrait de Planète Com, à commander ici

Les boules de Moulins

Il s’agit d’un mode de transport, sub-fluvial, proprement rocambolesque, unique dans l’histoire mondiale de la communication. Pendant la guerre de 1870, pour introduire des messages dans Paris assiégé, deux inventeurs, MM. Robert et Delort, en s’inspirant d’un système de contrebande utilisé à la frontière franco-belge, mettent au point ces fameuses boules en zinc, imperméables, creuses, flanquées de douze ailettes, capables d’accueillir jusqu’à 700 lettres et d’être emportées par le courant de la Seine, à la seule condition d’être supérieures d’un milligramme au poids spécifique de l’eau. Le bureau de Moulins sur Allier est chargé de centraliser les lettres, aux adresses obligatoirement et curieusement libellées : Paris par Moulins. Plus d’une cinquantaine est larguée à Bray-sur-Seine, à Thomery et à Samois-sur-Seine, dont certaines ne parviendront jamais à destination. Plusieurs ont été retrouvées lors d’opérations de dragage, mais il en resterait encore dans le lit du fleuve aujourd’hui. Tout espoir n’est donc pas perdu de voir ces missives enfin distribuées, même si les descendants de leurs destinataires ont changé d’adresse.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Transmission du courrier par les boules de Moulins

  1. Bonjour ,
    Je m ‘intéresse beaucoup à l ‘Histoire et n’ avais jamais entendu parler de ce mode de communication . Bravo pour l ‘info . Je raconterai cette anecdote à mes élèves !

    Publié par Jean-Marie | 5 juin 2012, 19 h 50 min
    • Merci pour ce commentaire. Très heureuse de voir que je peux encore être utile à l’Education nationale. Personnellement, j’ai découvert ce moyen de communication en allant visiter une expo en 2010 au musée de la Poste à Paris (qui en passant vaut le détour surtout avec des élèves), l’expo s’appelait « de Hermès au SMS » et j’ai vu une Boule de Moulins. Je ne croyais pas qu’un pareil engin ait pu exister et cette expo m’a incitée à faire des recherches et à écrire un essai sur l’histoire de la communication. Je prépare un article sur le patois ardennais de mon enfance, je suis née à Sedan, et je suis ravie d’être contactée par quelqu’un qui fait la promotion de cette magnifique région.

      Publié par lisenanteuil | 6 juin 2012, 9 h 32 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon dernier livre

Entrer votre adresse e-mail pour suivre ce blog et recevoir une notifcation des nouveaux articles

Mises à jour Twitter

%d blogueurs aiment cette page :